1.600.000 clients satisfaits
FR / NL
Accueil > Actus & Conseils > Solaire > L'allergie au soleil se décline sous plusieurs formes !

L'allergie au soleil se décline sous plusieurs formes !

26/03/2018

En médecine, on identifie plusieurs formes différentes d'allergies au soleil. Voyons quelles sont les plus courantes et comment les reconnaître.

  1. La lucite estivale

    Cette forme d'allergie au soleil correspond à une photodermatose, qui affecte principalement les femmes âgées de 20 à 35 ans. On reconnaît la lucite solaire à ses mini papules rouges caractéristiques, qui provoquent de vives démangeaisons. Souvent nommée "lucite estivale", elle touche surtout des zones du corps comme le dessus des mains, le décolleté et les bras, mais peut aussi se déclarer durant l'hiver. On peut la guérir en suivant un traitement antiallergique et s'exposant le moins possible au soleil. Il faudra attendre que la lucite solaire ou lucite estivale soit entièrement guérie avant de retourner se faire bronzer, par petites périodes graduelles. Pour éviter une récidive, il est conseillé d'appliquer des crèmes solaires présentant un indice d'au moins 30, pour contrer les effets des UVA et des UVB sur une peau déjà sensible.

  2. La lucite polymorphe

    Cette réaction au soleil se manifeste au début du printemps, et elle peut toucher autant les femmes que les hommes. Ce type de lucite se déclenche dans les 12 à 24 heures après que la peau ait été exposée aux rayons solaires ; la lucite polymorphe s'identifie par des plaques et des « boutons de soleil » accompagnés de démangeaisons. Plus importante que la lucite solaire, cette affection peut toucher toutes les parties du corps, y compris le visage. Si le traitement est le même que pour la forme solaire bénigne, l'arrêt de l'exposition aux rayons du soleil est essentiel, sinon la lucite polymorphe risque de s'aggraver et de s'installer de façon chronique.

  3. L'urticaire solaire

    Cette réaction allergique s'identifie par des éruptions cutanées qui ressemblent aux piqûres d'ortie. Des signes d'urticaire solaire apparaissent dès le début de l'exposition au soleil et disparaissent dès que vous vous assoyez à l'ombre. Une forme d'urticaire solaire appelée « phytodermatose » ou « dermite des prés » est une réaction allergique qui se produit au contact de certaines plantes exposées au soleil.

  4. Érythème solaire

    Nom scientifique du « coup de soleil », l'érythème correspond à une brûlure plus ou moins importante de la peau. Un remède de grand-mère consiste à appliquer du gel d'aloès sur la peau pour la soulager.

Les solutions

A chaque forme d'allergie au soleil correspond un traitement particulier et des mesures de précaution. La cortisone peut être utilisée pour traiter une allergie au soleil, mais il ne faut pas s'exposer. Aussi, une crème à base de cortisone est souvent prescrite par le médecin pour soigner une allergie au soleil. Si vous remarquez certains des signes mentionnés plus haut (papules, plaques, démangeaisons), il est toujours plus prudent de consulter rapidement votre médecin de famille pour contrer ce problème.

S'exposer au soleil sans protection efficace et adaptée à votre type de peau, constitue un réel facteur de risques de développer des réactions allergiques au soleil.

Produits recommandés