> > Faut-il se protéger du soleil quand on s'adonne au ski ?

Faut-il se protéger du soleil quand on s'adonne au ski ?

17/04/2018

Dévaler la montagne en ski sous le soleil constitue pour vous un moment de liberté totale au cours de l’hiver ? Il serait dommage de vous adonner à ce plaisir sans protection solaire. Découvrez comment préserver votre peau des effets des rayons UVA/UVB pendant la froide saison. 

Plusieurs raisons de se protéger des rayons solaires 

On ignore parfois que les doses d’UV augmentent en altitude; leur rayonnement connaît même une hausse de 10% d’intensité, à tous les 1.000 mètres. Sans oublier que les rayons du soleil sont réfléchis à 90% par la neige, alors qu’ils ne le sont qu’à 10% pour le sable et 20% sur la mer. D’où l’importance de choisir avec soin sa crème solaire ski et de l’appliquer même sous un ciel couvert. Sinon, la santé de votre peau pourrait payer le prix de ce bronzage doré dont vous êtes si fier.

Même si la température peut vous sembler clémente, la situation peut s’avérer trompeuse. Vous n'êtes pas à l'abri des érythèmes (coups de soleil) pour autant. Les zones exposées comme les oreilles, le nez et le cou sont particulièrement plus vulnérables; même les lèvres peuvent être touchées par un coup de soleil. Plusieurs sondages ont mis en évidence que, si la plupart des gens recourent à une protection solaire pendant l'été, ils négligent de le faire lorsqu'ils pratiquent des sports d'hiver en plein air.

L’importance d’une crème solaire ski adaptée 

En premier lieu, une crème solaire à base d’huile est préférable aux produits de protection solaire à base d’eau. Privilégiez une crème solaire ski comportant un indice de protection très élevé (minimum IP40) et pour les peaux sensibles et les enfants, optez pour une crème à écran total . Le coefficient IP du produit indique son efficacité photoprotectrice.

Il est recommandé d’appliquer votre crème solaire environ 30 minutes avant d’aller sur les pistes. Enduisez particulièrement les zones exposées à l’air, deux à trois par jour, si vous passez de longues heures sous le soleil. En couvrant 2mg de crème par centimètre carré de peau, vous adopterez la recommandation des dermatologues en matière de protection ski.

En prévision des moments où vous retirerez vos gants, enduisez également vos mains de crème solaire. Apporter avec soi un stick de protection pour les lèvres constitue une protection de plus; il préservera les lèvres des gerçures tout en les protégeant. Si votre peau peut développer facilement une allergie au soleil (lucite bénigne ou polymorphe, urticaire solaire) , il est conseillé de demander à votre médecin quel est le traitement préventif qu’il considère comme étant le mieux adapté pour vous.

D’autres mesures de protection existent 

A chaque année, on découvre chez des skieurs plusieurs cas d’ophtalmie des neiges, qui résultent de la brûlure de la cornée, qui a été affectée par la réverbération des rayons solaires. Ce problème, en raison de sa gravité, peut aller du simple inconfort à une sensation vraiment douloureuse. En portant un masque ou des lunettes de skieur, vous préserverez la santé de vos yeux sous le soleil. Vérifiez que les lunettes que vous achèterez affichent bien le sigle CE (CE3 pour faible intensité et CE4 pour les journées de très grande luminosité) pour une meilleure protection ski; elles filtreront 100% des UV.

Attention également au port de parfums et de cosmétiques, car plusieurs produits peuvent déclencher de la photosensibilisation. Tout comme la prise de certains médicaments tels que des antimycosiques, des antibiotiques et autres médicaments pour contrer l’acné. Vérifiez que le sigle représentant un triangle rouge avec soleil et nuage à l’intérieur est bien présent sur le produit. Il indique de possibles réactions photosensibles.

Il est important de se rappeler qu’il ne faut pas exagérer les périodes d’exposition au soleil, sous prétexte qu’on applique une bonne crème solaire.

Produits recommandés