> > Traiter l’eczéma : les solutions classiques et naturelles

Traiter l’eczéma : les solutions classiques et naturelles

07/01/2019

Une fois le type d’eczéma identifié par votre médecin, place à la prise en charge. Crèmes, huiles essentielles, alimentation, prévention… Des produits cosmétiques à l’aromathérapie, découvrez avec Newpharma tous les traitements de l’eczéma.

Les crèmes contre l’eczéma

L’eczéma est une affection cutanée surtout caractérisée par de fortes démangeaisons et une sécheresse de la peau qui a tendance à rougir, parfois à durcir et à s’épaissir. En dermatologie, l’efficacité des crèmes indiquées dans le traitement de l’eczéma repose surtout sur leurs propriétés hydratantes et émollientes. Elles hydratent la peau, nourrissent l’épiderme et le rendent plus fort pour l’aider à lutter contre les bactéries et autres germes responsables d’infections.

Dans le traitement de l’eczéma atopique, les médecins recommandent généralement un dermocorticoïde sous forme de crème ou de pommade. Si le dermocorticoïde ne présente pas les résultats attendus, un immunomodulateur peut être prescrit.

Comment appliquer la crème ?

Les crèmes contre l’eczéma s’appliquent pendant les poussées, généralement une ou deux fois par jour, sur les lésions. Massez lentement les zones atteintes et laissez le produit pénétrer dans la peau. Avant l’application, veillez à bien nettoyer et sécher les lésions.

Les huiles essentielles contre l’eczéma

L'aromathérapie peut s’avérer être une excellente alternative à la médecine traditionnelle, surtout pour les adultes, les enfants et les bébés allergiques à certains médicaments. Les huiles essentielles indiquées dans la prise en charge de l’eczéma agissent à deux niveaux, local et psychique.

Au niveau local, les huiles de camomille et de palmarosa sont appréciées pour leur action anti-inflammatoire. L’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree) a un grand pouvoir cicatrisant qui accélère la guérison des lésions et réduit le risque de surinfection. Il existe également plusieurs huiles essentielles, notamment celle de menthe poivrée, qui soulagent les démangeaisons.

Au niveau psychique, les huiles de lavande et de ylang-ylang font partie des huiles essentielles les plus répandues pour lutter contre le stress, la nervosité, les troubles du sommeil et de l’humeur.

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles sont des auxiliaires précieux pour vous aider à vous soigner en cas d’eczéma. Les huiles essentielles peuvent être dans certains prises un complément de votre traitement. Cependant, nous vous conseillons de toujours demander l’avis de votre médecin avant de les utiliser.

  • Contre l’eczéma atopique : mélangez de l’huile essentielle de menthe poivrée (0,5ml) avec les huiles essentielles Tanaisie annuelle (0,5ml), de katafray (0,5ml), de l’huile essentielle Immortelle (1ml). Ajoutez ensuite des huiles végétales d’onagre (5ml), d’argan (5ml) et de Calendula (5ml). Concernant l’utilisation, 2 à 3 applications locales par jour jusqu’à amélioration sensible.
  • Contre l’eczéma de contact : mélanger de l’huile essentielle immortelle (0,5ml) avec des huiles essentielles de camomille romaine (0,3ml), de lavande vraie (0,5ml) et de myrrhe (0,2ml). A cela, ajoutez de l’huile végétale Calophylle inophyle (5ml) et de l’huile végétale d’argan en complément à 15ml. Pour l’utilisation : 4 applications locales par jour jusqu’à amélioration complète.
  • Contre l’eczéma nummulaire : mélangez de l’huile essentielle de thym à géraniol (0,5ml) avec de l’huile essentielle de laurier noble (0,5ml), de l’huile d’ajowan (0,3ml), de l’huile essentielle d’Achillée millefeuilles (0,2ml), de menthe poivrée (0,5ml). Ajoutez ensuite de l’huile végétale de Rose rubiginosa (5ml) et de l’huile végétale Calophylle inophyle. Appliquez localement trois fois par jour jusqu’à amélioration sensible.

Les aliments à éviter en cas d’eczéma

Les règles à suivre concernant l’alimentation dépendent surtout du type d’eczéma et de la cause responsable des poussées. Une prudence particulière est nécessaire en cas d’eczéma atopique, car certains aliments favorisent la transpiration et les inflammations.

Vous devez faire bien attention à votre consommation de corps gras. Certains d’entre eux sont à éviter, notamment la crème fraîche, le beurre et la margarine. Vous devez également éviter certaines associations par exemple du pain et du jus de fruit au petit-déjeuner. Ces deux aliments peuvent être consommés, mais de préférence à différents moments de la journée. Cette alternance facilitera votre transit intestinal et préviendra la colopathie : une affection digestive qui entraîne une augmentation de l’acidité du corps. Une acidité qui augmente ensuite la transpiration et accélère les poussées d’eczéma.

Et le fromage ? Il peut être mangé en petite quantité, surtout celui de chèvre et brebis.

Prévention

Si votre bébé ou votre enfant est atteint d’eczéma atopique, vous pouvez adopter quelques mesures qui vous aideront à éviter les poussées et à rendre le traitement plus efficace :

  • Posez à votre médecin toutes les questions qui vous viennent à l’esprit pour mieux comprendre les mécanismes de la maladie
  • Respectez les posologies des produits (médicaments, huiles essentielles) et les consignes de votre dermatologue en cas de poussée ou d’aggravation des symptômes
  • Evitez les frottements qui accentuent les démangeaisons
  • Evitez le contact avec la poussière et les poils d’animaux
  • Aérez plusieurs fois par jour vos pièces pour nettoyer l’air ambiant et chasser les allergènes
  • Coupez les ongles de votre enfant pour prévenir les surinfections
  • Nettoyez la peau de votre bébé avec des lingettes sans savon et ne faites qu’un seul bain par jour (eau tiède)
  • Appliquez une crème adoucissante 2 fois par jour
  • Après un bain en piscine, rincez bien la peau de votre enfant pour éviter qu’elle ne sèche trop à cause de l’eau chlorée. Il est conseillé de sécher en tapotant plutôt qu’en frottant. Ensuite, mettez de la crème hydratante.

Pour éviter la dermatite atopique chez les bébés : des probiotiques peuvent être utilisés afin d’avoir une flore en bonne santé.

Important

Consultez rapidement votre médecin si les symptômes s’intensifient ou si de nouveaux signes cliniques apparaissent : fièvre, modification des lésions, difficultés à respirer, rhume

Produits recommandés