> > > 8 conseils pour lutter contre les troubles du sommeil

8 conseils pour lutter contre les troubles du sommeil

29/01/2019

Stress, apnée du sommeil, ronflements… Les troubles du sommeil peuvent avoir une incidence sur notre humeur, notre vie socio-professionnelle et notre santé. Vous êtes insomniaque et vous vous réveillez plusieurs fois pendant la nuit ? Vous mettez des heures à trouver le sommeil, même lorsque vous vous sentez envahi par la fatigue ?

Ce combat est bien plus fréquent que l’on ne pourrait le penser. En effet, beaucoup de personnes avouent se réveiller toutes les nuits. Les solutions sont nombreuses, encore faut-il être capable de déterminer l’origine de ces troubles. Ces 8 conseils devraient vous aider à vous réconcilier avec votre oreiller et à retrouver un sommeil de plomb.

Préparez bien votre chambre

Couleurs chaudes, lumière tamisée, murs et fenêtres insonorisés… L’environnement joue un rôle fondamental dans votre endormissement. Décorez votre chambre à votre façon, afin que vous vous y sentiez comme dans un cocon. Votre lampe de chevet doit avoir une faible intensité. La température de votre chambre ne doit être ni trop faible, ni trop élevée. Elle doit idéalement avoisiner les 18°C. Ne laissez pas la télévision envahir votre chambre. Elle aura en effet une incidence négative sur votre sommeil.

Soyez actif et faites du sport

Si vous aimez passer des heures dans votre canapé et que vous avez une vie plutôt sédentaire, commencez par bouger ! Certains disent que le travail, c’est la santé. Et pour beaucoup, c’est aussi un gage de sommeil de qualité. A condition, évidemment, d’exercer une activité qui ne génère pas trop de stress et qui ne rompt pas le cycle du sommeil. Le sport est aussi un excellent facteur d’endormissement. Il entraîne une fatigue physique qui invite à la mise au repos et accélère le passage de l’état éveillé à celui d’endormi.

Instaurez vos propres habitudes

Essayez de mettre en place une certaine routine qui aidera votre horloge biologique à se régler. Dans la mesure du possible, couchez-vous et levez-vous à la même heure. N’hésitez cependant pas à adapter vos habitudes à votre fatigue et à votre emploi du temps si nécessaire.

Faites l’amour pour vous détendre avant de vous endormir

Nul besoin d’être sexologue pour constater que le sexe et le sommeil vont souvent de pair. Les personnes qui ont une relation sexuelle le soir, avant de se coucher, s’endorment plus facilement et plus profondément. L’explication de ce phénomène est hormonale. En faisant l’amour, vous engendrez une plus grande production d’endorphine, une hormone qui détend et apporte une sensation de bien-être.

Bannissez ou réduisez votre consommation de caféine et de nicotine

La caféine et la nicotine ont un effet stimulant. Si vous êtes un gros buveur de café ou un gros fumeur, réduisez votre consommation autant que possible. Et surtout, évitez de prendre du café (ou du thé) et de fumer à partir d’une certaine heure. Les effets de la caféine, de la théine et de la nicotine ne se feront, dès lors, pas ressentir au moment de vous coucher.

Prenez un dîner intelligent

Manger de manière abondante le soir est déconseillé pour le transit intestinal et l’endormissement. Si vous vous couchez le ventre plein, vous aurez du mal à digérer et à bien dormir. Privilégiez un repas de midi copieux, une collation dans l’après-midi et un repas du soir léger. Evitez également de vous coucher juste après avoir pris votre repas.

Couchez-vous détendu

Evitez de vous coucher trop agité. Si vous vous sentez stressé, pratiquez une activité qui vous détendra : regarder un film, lire un livre, prendre un bain, marcher, pratiquer une activité physique.

Utilisez les somnifères avec modération

Les somnifères favorisent l’endormissement, mais doivent être utilisés avec précaution. Respectez la posologie et la durée du traitement indiquées par votre médecin.

Bon à savoir

Si vous préférez les remèdes naturels aux médicaments, vous pouvez vous tourner vers la phytothérapie. Plusieurs plantes médicinales peuvent être prises, généralement en infusion après le dîner : valériane, passiflore, mélisse, aubépine ou encore houblon.

Enfin, n’allez pas croire que si vous dormez peu pendant une nuit, vous vous endormirez plus facilement la nuit suivante. Concernant le sommeil, c’est la qualité qui prime, et non la quantité d’heures passées dans le lit. Notez également que les siestes trop longues peuvent être responsables de vos insomnies.

Vous souffrez toujours de troubles du sommeil malgré la mise en place de ces mesures ? Consultez votre médecin ou votre pharmacien. Ils vous aideront à déterminer la cause responsable de ce trouble du sommeil.

Produits recommandés