Momepax Pulvérisateur Nasal 50mcg Doses 140

de SANDOZ
Médicament
Momepax Pulvérisateur Nasal 50mcg Doses 140
7,85 
Produit temporairement indisponible
Nous vous contacterons par e-mail quand cet article sera de retour en stock.
Veuillez indiquer une adresse e-mail valide
 
Votre demande a été enregistrée

Description

Suspension pour pulvérisation nasale

Voir la description complète

Propriétés :
Momepax 50 microgrammes/ dose, suspension pour pulvérisation nasale
Momepax, pulvérisateur nasal, contient du furoate de mométasone, qui appartient à un groupe de médicaments que l’on appelle « corticoïdes ». La pulvérisation de furoate de mométasone dans le nez contribue à soulager l’inflammation (gonflement et irritation du nez), les éternuements, les démangeaisons et l’obstruction ou les écoulements du nez.

Rhinite allergique chez les adultes :
Momepax est utilisé dans le traitement symptomatique de la rhinite allergique en raison du rhume des foins ou d’autres allergènes dans l’air (comme les dermatophagoides, les spores de moisissure ou les squames d’animaux).
Le rhume des foins, qui survient à certaines périodes de l’année, est une réaction allergique provoquée par l’inhalation du pollen des arbres, des graminées, des mauvaises herbes ainsi que des spores des moisissures et champignons. D’autres allergènes respiratoires peuvent également entraîner une réaction similaire. Momepax diminue le gonflement et l’irritation dans votre nez et soulage ainsi les éternuements, les démangeaisons et l’obstruction ou les écoulements du nez.
Momepax n’offre pas un traitement symptomatique de la crise, et une prise régulière pendant plusieurs jours est requise pour pouvoir évaluer les effets du traitement.

Indications :
- Pour les adultes uniquement
- En cas de rhinite allergique

Ingrédients :
- La substance active est le furoate de mométasone.
- Chaque pulvérisation délivre une dose mesurée de 50 microgrammes de furoate de mométasone (sous forme de furoate de mométasone monohydraté).
- Les autres composants sont la cellulose microcristalline, la carmellose sodique, le glycérol, l’acide citrique monohydraté, le citrate de sodium dihydraté, le polysorbate 80, le chlorure de benzalkonium, l’eau pour préparations injectables.

Conseils d’utilisation :
- La dose recommandée est de deux pulvérisations dans chaque narine, une fois par jour.
- Une fois vos symptômes contrôlés, vous pouvez réduire la dose journalière à une pulvérisation dans chaque narine.
- En cas d’aggravation de vos symptômes, augmentez la dose à deux pulvérisations dans chaque narine, une fois par jour.
- Chez certains patients, Momepax commence à soulager les symptômes 12 heures après la première dose ; cependant, il se peut que vous ne tiriez pas pleinement profit du traitement avant jusqu’à deux jours.
- Si vous souffrez sévèrement du rhume des foins, le traitement pourra avoir besoin d’être instauré quelques jours avant que la saison des pollens ne débute.
- A la fin de la saison des pollens, vos symptômes du rhume des foins devraient s’améliorer et le traitement pourra ne plus être nécessaire.

Préparer votre pulvérisateur nasal avant utilisation :
- Votre pulvérisateur nasal Momepax possède un capuchon qui protège l’embout de la poussière et le garde propre.
- Rappelez-vous de retirer ce capuchon avant d’utiliser le pulvérisateur nasal et de le replacer après utilisation.
- Agitez le flacon avant chaque utilisation.

Si vous utilisez le pulvérisateur pour la première fois, vous devrez amorcer le flacon en exerçant 10 pressions jusqu’à obtention d’une fine brume :
1. Agitez fermement le flacon.
2. Retirez le capuchon en plastique.
3. Placez votre index et votre majeur de chaque côté de l’embout et votre pouce sous le flacon.
Ne percez pas l’applicateur nasal.
4. Pointez l’embout en veillant à ne pas le diriger vers vous, puis appuyez 10 fois vers le bas avec vos doigts pour amorcer le flacon jusqu’à obtention d’une fine brume.



Si vous n’avez pas utilisé le pulvérisateur pendant 14 jours ou plus, vous devrez réamorcer le flacon en exerçant 2 pressions jusqu’à obtention d’une fine brume.

Comment utiliser le pulvérisateur nasal :
1. Agitez fermement le flacon et retirez le capuchon



2. Mouchez-vous doucement pour dégager vos narines.
3. Fermez une narine et placez l’embout dans l’autre narine. Il est important d’adopter la bonne technique d’administration en inclinant votre tête vers l’avant, en maintenant le flacon à la verticale, en dirigeant la pulvérisation de sorte à l’éloigner du septum nasal (la cloison qui sépare les narines), afin de prévenir l’apparition d’effets indésirables locaux.
4. Commencez à inspirer doucement ou lentement par le nez et, tout en inspirant, instillez une pulvérisation de fine brume dans votre nez en appuyant une fois avec vos doigts.



5. Expirez par votre bouche. Répétez l’étape 4 pour inhaler une deuxième pulvérisation dans la même narine, si nécessaire.
6. Retirez l’embout de cette narine et expirez par la bouche.
7. Répétez les étapes 3 à 6 pour l’autre narine.
Après avoir utilisé le pulvérisateur, essuyez délicatement l’embout avec un mouchoir en tissu ou en papier propre, et replacez le capuchon.

Nettoyer votre pulvérisateur nasal :
- Il est important de nettoyer votre pulvérisateur nasal régulièrement, sinon, il pourrait mal fonctionner.
- Retirez le capuchon et tirez délicatement l’embout.
- Nettoyez l’embout et le capuchon à l’eau tiède, puis rincez-les à l’eau courante.
- N’essayez pas de déboucher l’applicateur nasal en y insérant une épingle ou tout autre objet pointu, étant donné que cela endommagera l’applicateur et que vous ne recevrez pas la bonne dose de médicament.
- Laissez le capuchon et l’embout sécher dans un endroit chaud.
- Replacez l’embout sur le flacon et remettez le capuchon.
- Le pulvérisateur devra être réamorcé par 2 pulvérisations lorsqu’il sera utilisé pour la première fois après avoir été nettoyé.

Précautions d’emploi :
- Vous devrez demander conseil à votre médecin si vous ne remarquez qu’une mince ou aucune amélioration de vos symptômes après un maximum de 14 jours d’utilisation.
- Ne doit pas être utilisé en continu pendant plus de 3 mois
- Il est recommandé de consulter un médecin si les symptômes de la rhinite allergique surviennent pour la première fois. Cela a pour but d’exclure l’asthme et d’autres maladies sous-jacentes.
- N’utilisez jamais Momepax si vous êtes allergique au furoate de mométasone ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament.
- L’utilisation de Momepax au cours d’une infection nasale non traitée, comme l’herpès, peut aggraver cette infection. Vous devrez attendre que l’infection soit guérie avant de commencer à utiliser le pulvérisateur nasal.
- Si vous avez récemment subi une intervention chirurgicale au niveau de votre nez ou si votre nez est blessé : vous ne devrez pas utiliser le pulvérisateur nasal tant que votre nez ne sera pas guéri.

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien avant d’utiliser Momepax :
- Si vous avez ou avez eu la tuberculose.
- Si vous avez toute autre infection.
- Si vous prenez d’autres corticoïdes, que ce soit par voie orale ou par injection.
- Si vous avez la mucoviscidose.
- Si votre système immunitaire ne fonctionne pas bien (si votre organisme a du mal à combattre les infections) et si vous entrez en contact avec une personne ayant la rougeole ou la varicelle. Vous devrez éviter tout contact avec une personne atteinte de ces infections.
- Si vous avez une infection du nez ou de la gorge.
- Si vous utilisez le médicament depuis plusieurs mois ou encore plus longtemps.
- Si vous avez une irritation persistante du nez ou de la gorge.
- Si vous remarquez une vision floue ou d’autres troubles visuels.
- Lorsque des pulvérisateurs nasaux à base de corticoïdes sont utilisés à des doses élevées et pendant de longues périodes, des effets indésirables peuvent survenir en conséquence de l’absorption du médicament par l’organisme.
- Si vos yeux vous démangent ou sont irrités, votre médecin pourra vous recommander d’utiliser d’autres traitements avec Momepax.
- Momepax ne doit pas être utilisé chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans.
- Si vous prenez d’autres corticoïdes contre les allergies, que ce soit par voie orale ou par injection, votre médecin pourra vous recommander d’arrêter de les prendre lorsque vous commencerez à utiliser Momepax. Certaines personnes peuvent ressentir certains effets indésirables lors de l’arrêt des corticoïdes par voie orale ou par injection, comme des douleurs articulaires ou musculaires, une faiblesse et une dépression.
- Vous pourriez également développer d’autres allergies, comme des démangeaisons oculaires et des larmoiements ou des plaques cutanées rouges et prurigineuses.
- Certains médicaments peuvent augmenter les effets de Momepax et il est possible que votre médecin souhaite vous surveiller attentivement si vous prenez ces médicaments (y compris certains médicaments pour traiter l’infection à VIH : ritonavir, cobicistat).
- Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.
- Momepax contient du chlorure de benzalkonium, qui peut entraîner des irritations nasales.
- Ne percez pas l’applicateur nasal (trou de l’embout) avec une épingle ou tout autre objet pointu.
- Si vous utilisez des corticoïdes sur une longue période ou en grande quantité, cela peut, dans de rares cas, avoir un impact sur certaines de vos hormones.
- Si vous oubliez d’utiliser votre pulvérisateur nasal au bon moment, utilisez-le dès que vous vous en rendez compte, puis poursuivez son utilisation comme auparavant.
- Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Des réactions d’hypersensibilité (allergiques) immédiate peuvent survenir après l’utilisation de ce produit. Ces réactions peuvent être sévères. Vous devrez arrêter d’utiliser Momepax et immédiatement consulter un médecin si vous développez des symptômes comme les suivants :
- Gonflement du visage, de la langue ou du pharynx
- Difficultés à avaler
- Urticaire
- Respiration sifflante ou difficulté à respirer

Effets indésirables fréquents (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 10) :
- Céphalée
- Éternuement
- Saignements de nez
- Mal au nez
- Ulcération nasale
- Mal de gorge
- Infection de l’appareil respiratoire

Fréquence indéterminée (la fréquence ne peut être estimée sur la base des données disponibles) :
- Pression intraoculaire augmentée (glaucome) et/ ou cataractes entraînant des troubles de la vision
- Vision floue
- Lésion du septum nasal (la cloison qui sépare les narines)
- Altérations du goût et de l’odorat
- Difficultés à respirer et/ ou respiration sifflante

Présentation :
140 doses
Caractéristiques :
Marque SANDOZ
Catégorie Allergies
Avis 0/5 (0 avis)

Réduire le texte


Ceci est un médicament, pas d'utilisation prolongée sans avis médical, garder hors de portée des enfants, lire attentivement la notice. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Si des Effets indésirables surviennent, prenez contact avec votre médecin.